camille_de_dampierre.jpg

La Créatrice

Camille développe très jeune sa passion pour les vêtements et la mode auprès de sa grand-mère maternelle, Madeleine de Vilmorin, qu’elle considère comme une véritable “icône du style”. D’origine allemande et hollandaise et mariée à un français travaillant dans une grande Maison parisienne, elle impressionne la créatrice par sa beauté, son caractère et son élégance. Camille s’inspire du modèle de cette grand-mère pour déterminer ses priorités en matière vestimentaire : une obsession pour les coupes raffinées et les matières nobles ainsi que la recherche de confort pour répondre aux besoins des femmes modernes.

 
camille_dreams.jpg
 
 

Le père de Camille, un développeur féru d’art, d'urbanisme et d’architecture lui communique quant à lui son intérêt pour l’environnement au travers de son goût pour les grands espaces verts, les matériaux écologiques et la notion de luxe discret. Il lui transmet également à travers sa bienveillance une culture de la droiture, du “care” et de l’empathie.

Sa mère, femme libre et ouverte d’esprit, mène sa vie à Saint Barthélémy où Camille a en partie grandi permettant ainsi à la jeune créatrice d’entretenir sa rêverie grâce à la chaleur et l’exotisme.

Genèse enthousiaste de ces influences familiales, Camille de Dampierre cultive une personnalité très libre et indépendante avec un attrait pour un mode d’existence bohème chic hérité de ses nombreux voyages effectués dans des pays lointains tels que l’Inde, le Japon, la Chine ou encore les Caraïbes. Adepte d’un mode de consommation responsable inspiré du concept de “slow life” où prendre son temps n’est plus considéré comme une tare, Camille développe son goût pour la médecine douce, la méditation et le yoga.

 
 
20180518_1799260930365439_7754719721018097664_n.jpg

Au travers de cette nouvelle aventure, elle entend proposer des créations inspirées de ceux qu’elle aime, d’émotions et d’images qui marquent. L’univers de la créatrice s’étend et se compose au gré de ses découvertes et de ses rencontres dont une des plus significatives a eu lieu l’été dernier, avec la naissance de son poème à elle, sa fille Céleste.

Passionnée par l’art et la littérature, cet enthousiasme artistique se traduit entre autres sur son compte Instagram sur lequel fleurissent citations et illustrations issues de sa bibliothèque personnelle. Camille lie cet amour des lettres à la création vestimentaire qu’elle conçoit comme une véritable œuvre poétique tout au long de son processus créatif, du premier croquis à la photo du vêtement finalisé.

Les vers ne sont qu’une des multiples expressions possibles de la poésie. Celle-ci est ou peut se trouver partout.
— Georges Pompidou

Y compris dans les vêtements.

FINAL2614-min.jpg
Chaque vêtement que je crée est confectionné de la meilleure façon possible. Je prends mon temps pour penser chaque pièce, je m’inspire beaucoup de vêtements vintages et surtout je crée en fonction de mes envies ou des envies des femmes qui m’entourent. Je cherche à combler un manque ou tout simplement faire des vêtements qui ne se démodent pas.

Bien évidemment, Camille ne s’arrête pas là. Depuis 2017 son quotidien est rythmé par la confection de robes de mariées. Si cette activité reste encore confinée à un réseau de bouche à oreille, Camille s’épanouit dans l’accompagnement des mariées tout au long du processus de conception de la robe qu’elle considère comme une opportunité de pure création.

Le monde de la haute couture est un univers qui fait rêver Camille, et les grandes maisons de couture sont une inspiration constante dans la création de ses modèles. En tant que styliste du Bal des Débutantes, elle s’immisce dans cette sphère en sélectionnant les couturiers et les robes qui habilleront les jeunes femmes lors de cet événement prestigieux.